Ves al contingut. | Salta a la navegació

Sou a: Inici / ca / Notícies / La síndica general, Roser Suñé, assisteix a la Conferència Europea de Presidents i Presidentes de Parlament del Consell d'Europa

La síndica general, Roser Suñé, assisteix a la Conferència Europea de Presidents i Presidentes de Parlament del Consell d'Europa

Atenes, 21 i 22 d'octubre del 2021

Els dies 21 i 22 d’octubre, la Sra. Roser Suñé Pascuet, síndica general, assisteix a la Conferència europea de Presidentes i Presidents de parlaments organitzada per l’Assemblea Parlamentària del Consell d’Europa (APCE) i pel Parlament hel·lènic, que té lloc a Atenes (Grècia). També formen part de la delegació andorrana la Sra. Mònica Bonell Tuset, presidenta de la delegació del Consell General a l’APCE, i el Sr. Josep Hinojosa Besolí, secretari general del Consell General.

Aquestes conferències venen celebrant-se des de fa més de 25 anys, amb una periodicitat bianual, i tenen com a finalitat compartir informació i experiències així com sensibilitzar als parlaments nacionals sobre els problemes que afecten Europa, especialment en l’àmbit de l’adaptació de la democràcia representativa a les condicions canviants de l’entorn geo-polític europeu i del món en general.

La Conferència reuneix als presidents dels parlaments dels 47 Estats membres del Consell d'Europa, als presidents dels parlaments dels Estats que són observadors o socis per a la democràcia a l’APCE, així com als presidents de les assemblees parlamentàries internacionals. També hi participen els parlaments d’Àsia Central i del Magrib. Havent entrat a formar part del Consell d’Europa a finals de l’any 1994, el Consell General ha participat presencialment en la majoria de les conferències celebrades des d’ençà.

Aquesta Conferència es desenvolupa al voltant de tres eixos d’actualitat que han estat presentats pels Srs. Rik Daems, president de l’Assemblea Parlamentària del Consell d’Europa, i Constantine An. Tassoulas, president del Parlament hel·lènic. També hi és present la Sra. Marija Pejčinović Burić, secretària general del Consell d’Europa. Els temes debatuts són els següents:

  • 1- Les démocraties face à la crise de santé publique de la covid-19: partage d’expériences, la voie à suivre. Aquest punt ha estat presentat conjuntament per les Sres. Valentina Matvienko, presidenta del Consell de la Federació de Rússia, i Anca Dana Dragu, presidenta del Senat de Romania, i pel Sr. Wolfgang Sobotka, president del Consell nacional d’Àustria.


Aquest ha estat el tema triat per la Síndica general per adreçar-se, emprant una de les llengües oficials del Consell d’Europa, als parlamentaris i a les diverses personalitats assistents a aquesta Conferència, fent menció de la importància de que “...C’est un fait que nos démocraties ont été mises à l’épreuve par le coronavirus, qui ne respecte aucune frontière. En temps de crise nous devons nous exiger plus de coopération, voire une coordination entre états plus efficace et empathique, qui nous permette articuler des solutions pour l’intérêt général et le bien commun, sans se heurter aux situations diverses et aux susceptibilités nationales de chaque pays. Il faudra bien en tirer des leçons de cette crise pour l’avenir de nos sociétés…”.

 

  • 2- ‘#EnvironnementUnDroit’: les parlements nationaux et le droit à un environnement sain et durable. Aquest punt ha estat presentat conjuntament per la Sra. Anu Vehviläinen, presidenta del Parlament de Finlàndia, i pels Srs. Kakha Kuchava, president del Parlament de Geòrgia, i Spyros Papadatos, membre del Consell consultiu de la Joventut.

 

  • 3- L’avenir commun de toutes les citoyennes et de tous les citoyens européen·n·e·s Aquest punt serà presentat conjuntament per les Sres. Stephanie D’Hose, presidenta del Senat de Bèlgica, i Annita Demetriou, presidenta de la Cambra de Representants de Xipre, i pel Sr. Igor Zorčič, president de l’Assemblea nacional d’Eslovènia.

 

A més de participar en els diferents actes oficials organitzats per l’APCE, la Sra. Roser Suñé Pascuet, juntament amb diverses Presidentes de Parlaments, assistirà el dia 22 d’octubre a un esmorzar de treball ofert per la Sra. Theodora Bakoyannis, en qualitat de vicepresidenta de l’Assemblea Parlamentària del Consell d’Europa, per així poder debatre les experiències i els reptes als quals s’enfronten les dones parlamentàries en la vida política.

Així mateix, aprofitant que té lloc aquesta Conferència europea de Presidentes i Presidents de parlaments, la Sra. Roser Suñé Pascuet i el Sr. Josep Hinojosa Besolí s’han reunit, a instància del Sr. Stéphane Valeri, president del Consell Nacional de Mònaco, amb representants de les diferents delegacions que també formen part de la Conferència de Presidents dels Parlaments dels Petits Estats d’Europa a fi de discutir sobre temes d’interès comú per als petits estats d'Europa, però també per preparar la futura Conferència, que se celebrarà a Mònaco els dies 12 i 13 de juny de 2022.

Al marge de la Conferència, el dia 22 d’octubre s’organitza una reunió de secretaris generals de parlaments a la qual assistirà el Sr. Josep Hinojosa Besolí i en la que hi haurà un intercanvi d’impressions sobre la situació dels parlaments després de la pandèmia i on també s’aprovarà l’informe d’activitat 2019-2021 elaborat pel Centre europeu de recerca i de documentació parlamentària (CERPD).

Per ampliar la informació sobre aquesta sessió de l’APCE, podeu consultar l’enllaç següent:

https://pace.coe.int/fr/pages/2021confpres

 

Discours de la Présidente du Consell General - Parlement- de la Principauté d'Andorre, Mme. Roser Suñé

  

  • Thème 1 : Les démocraties face à la crise de santé publique de la covid-19 : partage d’expériences, la voie à suivre

 

Monsieur le Président de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe,

Madame la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe,

Monsieur le Président du Parlement hellénique,

Mesdames et Messieurs les présidentes et présidents des Parlements,

Chères et chers collègues,

 

Depuis l’année 1993, chaque 14 mars, en Principauté d’Andorre, nous célébrons l’anniversaire de notre Constitution. La commémoration de cette fête nationale s’avère une journée importante de réflexion sur notre vie quotidienne en tant que société démocratique. La Constitution andorrane assure, non seulement, les valeurs et les principes constitutionnels qui sont communs aux États européens, mais en plus elle garantit les libertés civiles élémentaires indispensables à l’existence d’une société moderne et égalitaire. Des libertés qui ont été menacées et mises à l’épreuve par la pandémie du Covid-19, qui est arrivée chez nous aux alentours de cette date.

 

Pour faire face à cette crise, nous avons dû entamer plusieurs mesures de contention à image de ce qui était en train de se faire dans d’autres pays. La situation imposait des décisions exceptionnelles, dont le confinement et la distanciation sociale, qui allait priver nos citoyens de certaines libertés dont notre Constitution proclame et défend. Des mesures, que le gouvernement, avec le soutien du Parlement, a considéré essentielles de légiférer dans l’immédiat afin de ralentir la propagation du Covid-19 et ainsi protéger le peuple andorran et, évidemment, éviter le risque d’effondrement de notre système de santé publique.

 

Pendant les semaines suivantes au début du confinement, le gouvernement et le Parlement n’ont pas cessé de travailler ensemble afin d’amortir l’impact économique et social qu’augurait cette crise sanitaire. L’économie andorrane qui est notamment une économie de services, donc très dépendante du tourisme, a subi l’arrêt de ses moteurs économiques comme le commerce, l’hôtellerie, le ski.

Et, bien entendu, cet impact économique allait avoir sûrement aussi des répercussions sociales importantes, c’est pour cela que plusieurs mesures législatives ont été adoptés. Parmi ces textes, la Loi Qualifiée des États d’Alerte et d’Urgence et des lois successives de mesures exceptionnelles pour s’adapter à l’évolution de la situation sanitaire et répondre au tissu économique et aux besoins sociaux. Parce qu’aucune crise ne peut ni ne doit pas confiner le travail parlementaire, le travail des institutions démocratiques que nous représentons et que nos citoyens nous ont confié.

 

Mesdames et Messieurs,

Au niveau de la santé, nous avons travaillé pour éviter l’effondrement sanitaire et, lorsque la situation l’a permis, nous avons organisé une campagne de vaccination active atteignant un pourcentage actuel de vaccinations du 76% de la population de plus de seize ans ayant déjà reçu les deux doses.

 

Sur le plan économique, nous avons protégé les familles avec la création d’ERTOs (dossier de réglementation temporaire de l’emploi) ainsi que des aides pour faire face aux loyers, et nous avons aussi promu des crédits souples avec les banques.

 

Au niveau éducationnel, des efforts considérables ont été déployés par le gouvernement afin que la reprise progressive des cours en présentiel dans les écoles, les collèges et l’université garantisse aux étudiants de poursuivre leur apprentissage dans des conditions maximales de sécurité

 

De même, je me réjouis de l’initiative promue par trois institutions de mon pays, le Consell General (qui est le Parlement d’Andorre), le gouvernement et les Comuns (qui sont les mairies des set paroisses de la Principauté) sous le titre Andorra: reptes de futur (Andorre: Défis pour l’avenir), un espace de réflexion et de débat ouvert aux institutions publiques, aux acteurs sociaux et économiques et aux citoyens, pour réfléchir et débattre ensemble à propos des défis futurs du territoire, de la société, de l’économie et de la politique andorrane.

 

C’est un fait que nos démocraties ont été mises à l’épreuve par le coronavirus, qui ne respecte aucune frontière. En temps de crise nous devons nous exiger plus de coopération, voire une coordination entre états plus efficace et empathique, qui nous permette articuler des solutions pour l’intérêt général et le bien commun, sans se heurter aux situations diverses et aux susceptibilités nationales de chaque pays. Il faudra bien en tirer des leçons de cette crise pour l’avenir de nos sociétés.

 

La mise en œuvre de stratégies efficaces en vue de consolider une responsabilité individuelle qui veille au bien-être collectif, la protection des groupes les plus vulnérables, la surveillance de l’environnement et de la biodiversité; celles-ci sont des priorités que nous devrons concevoir à l’heure de bâtir ces nouveaux jours à venir.

 

Avant de conclure avec mon allocution, je voudrais vous rappeler, comme je l’ai déjà fait en multiples occasions lors de mes discours officiels, la devise de l’Andorre «Virtus Unita Fortior», laquelle exemplifie à la perfection le travail que désormais nous devons mener ensemble afin de faire face aux épreuves et aux défis qui se présenteront et ainsi promouvoir une prospérité durable et favorable sur le plan sanitaire, sociale et économique.

 

Enfin, n’oublions pas que ce monde appartient surtout aux nouvelles générations qui sont celles qui vont hériter les résultats des mesures que nous allons prendre avec nos décisions. À cet effet, collaborons étroitement sans relâche puisque la somme de nos efforts collectifs nous permettra surmonter n’importe quelle crise, assurer une relance efficace et cruciale de nos économies, et protéger ainsi nos populations.

 

Je vous remercie de votre attention.

Galeria d'imatges

« Desembre 2021 »
Desembre
DlDtDcDjDvDsDg
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Propers esdeveniments
Comissió Legislativa de Sanitat 07/12/2021 10:30
Nova seu Planta -3 sala de compareixences públiques
Comissió Legislativa de Finances i Pressupost 09/12/2021 15:30
Nova seu Planta -3 sala de compareixences públiques
Sessió ordinària del Consell General 09/12/2021 16:00
Nova seu Planta -2 Hemicicle
Altres esdeveniments
Xarxes Socials

Premis Àgora Cultural. 27/10/2021